Plus de 42 000$ pour Mirépi

mirepi

Le sixième Zumbathon Mirépi a rassemblé plus de 100 participants sur le plancher de la grande salle du Centre multifonctionnel de Saint-Raymond le 25 février.

C’est un montant récolté d’une valeur de 42 200$ qui a été dévoilé en conclusion de l’événement. L’objectif des responsables était d’amasser 35 000$ cette année.

La directrice générale de la maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence, Martine Labrie, a souligné que de nouveaux partenaires financiers se sont ajoutés cette année.

Le Zumbathon, présidé par Josée Leclerc de la firme Bédard Guilbault, visait pour une quatrième année à recueillir des fonds particulièrement pour le projet de maison de deuxième étape de Mirépi.

Selon Martine Labrie, il y a un besoin dans Portneuf. Le taux d’occupation chez Mirépi est de 94% depuis le mois d’avril dernier. Elle a signalé que 67 personnes ont dû être refusées durant cette période, faute de place. La maison accueille une centaine de femmes et enfants annuellement.

Dans les huit maisons d’hébergement pour femmes dans la région 03, celle de Portneuf figurerait parmi les plus occupées. Il n’existe qu’une seule maison deuxième étape dans la région de la Capitale-Nationale et «c’est tout le temps plein», a dit Mme Labrie.

Une maison deuxième étape héberge des femmes en difficulté durant trois mois et plus, ce qui permet de combler les besoins de sécurité et de relocalisation. L’hébergement actuel chez Mirépi est de plus courte durée.

Le coût du projet est estimé entre 700 000$ et 800 000$.  L’organisme a amassé jusqu’ici environ 160 000$ par le Zumbathon notamment. Mirépi souhaite obtenir des subventions du Programme d’amélioration des maisons d’hébergement (PAMH) et du programme Accès-Logis pour compléter le financement et lancer le projet.

Le Zumbathon sera de retour l’an prochain.

Paru sur Courrier de Portneuf

crédits photo: Steeve Alain 

S'abonner à notre infolettre