On a dansé des heures pour Mirépi

mirepi-labrie-et-pres

La maison Mirépi a encore pu compter sur la participation du public pour sa campagne de financement. Près de 110 Portneuvois, surtout des Portneuvoises, ont pris part à son cinquième zumbathon le 24 février à Saint-Raymond.

Au programme, ils ont eu droit à un trois heures presque sans interruption de danse et de musique festive, dont les profits serviront à financer la construction d’une résidence de deuxième étape.

La directrice générale de Mirépi, Martine Labrie, a réitéré que la création d’une telle résidence est importante dans la poursuite de la mission de l’organisme. «On a des femmes qui peuvent rester ici des mois dans nos chambres en attendant de poursuivre leurs démarches avec leurs enfants. On veut leur offrir une option plus confortable d’habitation pour les séjours de plus longue durée», a-t-elle expliqué.

 

S'abonner à notre infolettre