Nouvelle Politique québécoise de la jeunesse : la réalité des jeunes en difficulté est reconnue

auberges_du_coeur

En effet, au cours des dernières années, lors des diverses consultations qui ont entourées l’élaboration de la politique jeunesse, les Auberges du cœur ont fait valoir que les parcours et les besoins des jeunes vivant des difficultés, notamment dans la transition vers l’autonomie, devaient se voir accorder une attention et un soutien particulier .

«Les jeunes que nous accueillons dans nos maisons nécessitent un accompagnement qui doit s’inscrire dans la durée; trop souvent ces jeunes, qui sont isolés et qui ne peuvent avoir le soutien de leur famille, se voient imposer des attentes plus grandes en ce qui concerne l’atteinte de leur autonomie personnelle, sociale et professionnelle», souligne Rémi Fraser, directeur général. Pourtant, ces jeunes vivent des obstacles majeurs à cette accession vers l’autonomie (pauvreté, isolement, sous-scolarisation, endettement, troubles de santé mentale) qui justifient la mise en place de programmes et mesures adaptées à leur réalité, dans une perspective de continuité de lien.

La nouvelle Politique a identifié des enjeux importants comme l’intégration à l’emploi, la persévérance scolaire, la participation citoyenne et l’acquisition de saines habitudes de vie. Dans ces différents axes, nous espérons que des mesures concrètes seront proposées dans la future Stratégie d’action jeunesse 2016-2021. Il est important que les programmes et projets mis en place tiennent compte de la réalité des jeunes en favorisant une participation volontaire, en permettant l’expérimentation et offrant une flexibilité qui tient compte des difficultés du quotidien.

Enfin,soulignons notre déception de constater que les enjeux de logement et de revenu de dernier recours sont absents de la Politique jeunesse. À cet égard, les Auberges du cœur poursuivront leur représentation auprès du gouvernement pour faire valoir que le droit au revenu de dernier recours doit être inconditionnel et indissociable d’une approche volontaire dans le domaine de la réintégration sociale et professionnelle. 

Campagne Pour que tous les jeunes s’en sortent : lettres au Premier ministre, vidéos 

Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec représente 28 maisons d’hébergement communautaires pour jeunes en difficulté et sans abri ou à risque de le devenir réparties dans dix régions du Québec. Les Auberges du cœur travaillent chaque année avec plus de 3000 jeunes âgés entre 12 et 30 ans et doivent en refuser autant, généralement faute de places. Ces chiffres ne reflètent qu’une partie des besoins des jeunes itinérants ou à risque de le devenir pour le type d’hébergement et de soutien que nous offrons considérant les territoires où de telles ressources sont inexistantes. Au total, l’ensemble des Auberges du cœur offre plus de 300 places en maison d’hébergement et, plus de 150 autres places en appartements supervisés ou logements sociaux.

Visitez www.aubergesducoeur.org

photo tirée de la Page Facebook 

S'abonner à notre infolettre