Appel à lever les obstacles à la lutte contre l’itinérance

itinerance_5

Trois ans après l’adoption d’un plan de lutte contre l’itinérance, le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) réclame des investissements supplémentaires pour mettre en place des mécanismes qui favorisent l’insertion sociale et la lutte contre la pauvreté.

Trois ans après l’adoption d’un plan de lutte contre l’itinérance, le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) réclame des investissements supplémentaires pour mettre en place des mécanismes qui favorisent l’insertion sociale et la lutte contre la pauvreté.

S'abonner à notre infolettre