Projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État : Il faut respecter le choix des femmes de porter le tchador, a fait valoir la ministre de la Condition féminine

stephanie-vallee

Cela exclut donc d’emblée la burqa (voile intégral) et le niqab (voile intégral avec une fente pour les yeux), mais laisse la voie libre au tchador.

Il faut respecter le choix des femmes de porter le tchador, incluant celles qui sont au service de l’État québécois, a fait valoir jeudi la ministre de la Condition féminine, Stéphanie Vallée. Il s’agit à ses yeux d’une tenue vestimentaire qui relève des choix personnels, et l’État n’a donc pas à s’en mêler.

Sa position contredit celle tenue dans le passé par son chef, le premier ministre Philippe Couillard, et les partis d’opposition n’ont pas tardé à dénoncer la confusion du gouvernement sur cette question, de même que l’apparente brèche au principe de l’égalité des femmes.

Pour aller plus loin

Le projet de loi n°62 : loi favorisant le respect de la neutralité religieuse de l’État et visant notamment à encadrer les demandes d’accommodements religieux dans certains organismes, et quelques précisions sur le projet de loi

S'abonner à notre infolettre