Du noir à la lumière : le témoignage d’une victime de violence conjugale

femme_vc

C’est une violence qu’on ne voit pas. Elle peut être physique, psychologique, verbale, passer par le contrôle financier ou sexuel. Cette violence est surtout répandue. Chaque année, des milliers femmes demandent l’aide du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. Marie-France a subi la violence verbale et physique de son conjoint pendant sept longues années. C’est lorsqu’elle a passé la porte, avec son fils, d’une de ces maisons d’hébergement qu’elle a senti « pour la première fois un accueil sans jugement, de l’amour vrai, donné sans coups, sans rien ».

S'abonner à notre infolettre