Le député Guy Ouellette traité de «mononcle»

monocle

Des députées de l’opposition et des groupes de femmes demandent au député Guy Ouellette, qualifié de «mononcle», de retirer les propos jugés sexistes prononcés jeudi à l’endroit de la députée de Crémazie, Marie Montpetit. Députée libérale, Mme Montpetit faisait partie des élus appelés à intervenir lors de l’étude des crédits du Conseil exécutif, le ministère du premier ministre, jeudi après-midi, au Salon rouge de l’Assemblée nationale. Au moment de lui donner la parole, le président de séance, M. Ouellette, député libéral de Chomedey, a déclaré: «Monsieur le premier ministre, on avait besoin d’une touche féminine pour la première partie des crédits. Mme la députée de Crémazie, à vous la parole.»

S'abonner à notre infolettre