VERS UN CANADA SANS VIOLENCE : COMBATTRE ET  LIMINER LA VIOLENCE ENTRE PARTENAIRES INTIMES ET LA VIOLENCE FAMILIALE

Rapport du Comité permanent de la condition féminine 

La violence entre partenaires intimes et la violence familiale sont encore des problèmes d’actualité au Canada. Les femmes et les filles sont plus susceptibles que les hommes et les garçons de subir ce type de violence. En revanche, les hommes sont plus susceptibles que les femmes d’en être les auteurs. L’inégalité entre les genres et les valeurs patriarcales, de même que les notions de pouvoir et de contrôle, sont souvent à la base des problèmes de violence entre partenaires intimes et de violence familiale. Ces problèmes se sont d’ailleurs exacerbés durant la pandémie de COVID-19. 

La violence entre partenaires intimes et la violence familiale peuvent avoir de graves conséquences néfastes sur la santé mentale et physique et, dans les cas extrêmes, peuvent même causer la mort. Par ailleurs, la violence entre partenaires intimes et la violence familiale constituent des facteurs qui contribuent à d’autres effets négatifs, comme la pauvreté et l’itinérance. 

Bien qu’il y ait eu des études sur les causes et les répercussions de la violence entre partenaires intimes et de la violence familiale au Canada, il reste des lacunes en ce qui concerne les données. En effet, il n’y a pas suffisamment de données sur le parcours des personnes qui ont d’autres facteurs identitaires se recoupant, comme les femmes et les filles racisées au Canada ayant subi de la violence entre partenaires intimes ou de la violence familiale. 

Document(s) et lien(s)

S'abonner à notre infolettre