Une centaine de femmes manifestent à Québec

femmes_et_logement

Cette journée est également le moment de commémorer le drame survenu en 1989 à l’École polytechnique de Montréal, où 14 jeunes femmes ont été assassinées.

Les femmes présentes voulaient appuyer le dépôt d’une pétition dénonçant le harcèlement et les violences vécus par les femmes locataires. Selon le collectif, 1054 femmes et enfants ont été tuées par des hommes au Québec depuis le 6 décembre 1989.

Le ruban blanc est le symbole officiel de la campagne universelle des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes et les filles, qui a lieu chaque année du 25 novembre au 6 décembre. Quelques députés de l’Assemblée nationale ont été aperçus à l’extérieur, dont Manon Massé, de Québec solidaire, la marraine de la pétition.

«Je pense que le drapeau est en berne parce que jour après jour, nous sommes en deuil de notre liberté», a-t-elle lancé.

Malgré les dénonciations à la hausse, trop souvent le système de justice ne permet pas d’apporter des solutions satisfaisantes pour les femmes qui en sont victimes, ont critiqué les participantes en s’appuyant notamment sur le cas des femmes autochtones de Val-d’Or.

«Cette violence prend parfois des chemins tordus», a dénoncé Pénélope.

Paru dans le Journal de Québec

crédits photo: Jean-François Racine 

S'abonner à notre infolettre