Un cas qui ressemble à beaucoup d’autres

amie_daphne

Aussi choquants soient-ils, les cas de femmes brutalisées malgré un appel à la police sont encore fréquents au Québec, dénoncent des intervenantes en violence conjugale.

Il existe pourtant des directives claires sur la manière d’intervenir, indique Manon Monastesse, de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.

«Dans ce cas-ci, on peut croire qu’il y a eu de sérieux manquements», dit-elle.

S'abonner à notre infolettre