Les nouveaux visages et contours de la migration au Canada

Il faut d’abord dire que depuis la fin des années 1990, les gouvernements des pays de l’OCDE, dans laquelle s’insère le Canada, opposent la notion d’une immigration utile, voire indispensable à l’économie, à celle d’une immigration inutile et nuisible à la cohésion sociale et à l’identité nationale. Ils militarisent la surveillance des frontières, multiplient les modes de tri des migrants et criminalisent l’immigration en l’associant à la sécurité publique et nationale, au terrorisme et aux trafics mafieux.

Tout cela conforte très souvent la xénophobie et le sentiment d’hostilité à l’égard des personnes migrantes.

Lire le texte complet en pdf

Consulter l’article sur le site du Centre justice et foi

L’auteur est coordonnateur du secteur Vivre ensemble du Centre justice et foi.

S'abonner à notre infolettre