Le manque de place force les maisons d’hébergement à refuser des femmes

refuges_2

Un nouveau rapport indique que les femmes fuyant des situations de violence se réfugient souvent dans d’autres provinces que celle où elles résident et que plusieurs d’entre elles n’arrivent pas à trouver une place en maison d’hébergement parce que les installations affichent complet ou sont débordées. Le troisième sondage annuel «Les maisons s’expriment» du Réseau canadien des maisons d’hébergement pour les femmes affirme qu’au cours de la dernière année, huit maisons sur dix au pays ont accueilli une femme provenant d’une autre province.

S'abonner à notre infolettre