Coiteux veut dissiper les craintes des opposants au registre

coiteux

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a pris le contre-pied des opposants au registre des armes à feu. Contrairement à ce qu’ils prétendent, les coûts liés à l’immatriculation des armes de chasse n’exploseront pas : « Le chiffre qui a été dit publiquement, incluant la contingence, est de l’ordre d’une vingtaine de millions de dollars, ça ne dépassera pas ça », a insisté l’ex-président du Conseil du trésor mardi.

S'abonner à notre infolettre