Arrêt Jordan: le PQ souligne l’urgence d’utiliser la clause dérogatoire

poit_de_presse

Le Parti québécois estime que le gouvernement de Philippe Couillard doit évoquer de toute urgence la clause dérogatoire pour que le Québec puisse se soustraire à l’arrêt Jordan de la Cour suprême du Canada, qui a mené la semaine dernière à la libération d’un homme qui était accusé du meurtre de sa femme.

Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, et la porte-parole du PQ en matière de justice, Véronique Hivon, ont fait une conférence de presse dimanche après-midi, entourés de groupe de défense de femmes violentées et de victimes, pour souligner l’urgence de la situation, qui commence à avoir des impacts tangibles dans la province depuis que l’arrêt a été rendu, en juillet.

S'abonner à notre infolettre