Stratégie gouvernementale intégrée pour contrer la violence sexuelle, la violence conjugale et Rebâtir la confiance 2022-2027 : la FMHF réagit.

À Montréal, le 21 juin 2022 – La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) accueille positivement la Stratégie gouvernementale intégrée 2022-2027 pour contrer la violence sexuelle, la violence conjugale et Rebâtir la confiance. Cette stratégie est la première à inclure des actions pour contrer à la fois la violence sexuelle et la violence conjugale. Elle continue aussi l’application de certaines recommandations du rapport Rebâtir la confiance. Rappelons qu’un très faible pourcentage des victimes (22% en violence conjugale et 5% en agression sexuelle) portent plainte. Cela témoigne d’un réel problème de confiance envers notre système de justice. Afin de s’assurer de garder l’esprit du rapport et sa cohérence, l’arrimage des 190 recommandations est nécessaire. La FMHF espère donc que cette nouvelle stratégie saura vraiment rebâtir la confiance entre les femmes violentées et le système de justice en plus d’offrir un meilleur accompagnement aux survivantes.

Les violences faites aux femmes, compréhension commune obligée 

La FMHF salue la volonté du gouvernement à reconnaître qu’une violence ne vient pas seule et de démontrer, à travers sa stratégie, que la violence conjugale, sexuelle ou autres, font souvent partie d’un continuum de violence qu’une même femme peut vivre. La FMHF tient à rappeler qu’une compréhension commune du continuum des violences dans lequel trop de femmes violentées sont prises est la clé pour offrir à TOUTES les femmes la reprise de pouvoir sur leur vie en favorisant d’abord leur sécurité tant physique que psychologique. Les violences ne peuvent être séparées et quantifiées sur une échelle d’importance. Elles sont toutes valides et trop souvent, entrecroisées.

3 axes importants : prévention, intervention et formation 

La FMHF est heureuse d’apprendre qu’un axe sera consacré à la prévention, sensibilisation et dépistage. S’inspirer des bonnes pratiques existantes est un premier pas. « Le travail en prévention est une valeur sûre qui permet de vraiment changer les choses et qui fait économiser beaucoup. Nous le répétons depuis longtemps ! En plus de la FMHF, nombreuses sont nos maisons membres à avoir développé des programmes de sensibilisation et des liens avec leur communauté » soutient la directrice de la FMHF, Manon Monastesse.

L’intervention et la formation sont également des aspects importants dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Elles se doivent d’être cohérentes avec les autres actions et projets structurants mis en place par le gouvernement. « Il est primordial de se tourner vers l’expertise terrain que les organismes possèdent lorsque vient le temps de créer et d’offrir des formations aux différent.e.s intervenant.e.s qui accompagnent, de près ou de loin, les femmes violentées » indique Danielle Mongeau, présidente de la FMHF.

Financement et investissements 

La Stratégie intégrée en violence réunit 18 ministères et organismes gouvernementaux et dégageant 324,9 M$ en nouveaux crédits confirmés au budget du Québec 2022-2023 et 137,5 M$ en crédits autofinancés pour les cinq prochaines années. Rappelons que les montants annoncés sont répartis sur plus d’une centaine de maisons à travers la province. La FMHF tient à rappeler l’importance d’avoir un financement continu pour consolider les services offerts. Une attention particulière doit également être portée sur le développement de nouvelles maisons de première et deuxième étape ayant un mandat plus large et inclusif. Les actions 14, 15 et 16 de la stratégie sont un début, mais demeurent, malheureusement, encore loin des cibles et besoins actuels.

Suites concrètes 

La FMHF souhaite travailler avec le gouvernement et différents ministères pour mettre en œuvres la suite de la stratégie gouvernementale ainsi que l’application de celle-ci sur le terrain. Les cibles et indicateurs de la stratégie sont toujours en élaboration, mais la FMHF espère grandement qu’un travail de concertation et de collaboration sera fait avec les maisons d’hébergement et autres organismes qui travaillent auprès des femmes violentées et que leurs expertises seront reconnues et utilisées.

 

– 30 –

 

CONTACT MÉDIA :
Elisabeth VIENS-BROUILLARD | 514 233-8256 | eviens-brouillard@fede.qc.ca

 

À PROPOS DE LA FMHF

La FMHF représente 59 maisons d’hébergement dans la province, soit 36 maisons de première étape et 23 maisons de deuxième étape.

Les maisons d’hébergement de première étape hébergent chaque année près de 2 500 femmes et leurs 1 500 enfants, victimes de violences conjugale et familiale, de traite, de violences basées sur l’honneur, d’agressions et d’exploitation sexuelles, de traite, etc. Elles effectuent près de 80 000 appels, 48 000 rencontres de suivi individuel et plus de 2 000 accompagnements. Elles soutiennent également près de 6 000 femmes et enfants via leurs services externes.

Les maisons d’hébergement de deuxième étape, elles, représentent plus de 165 unités et accueillent les femmes et leurs enfants pour de l’hébergement à plus long terme assurant ainsi leur sécurité physique et psychologique afin de favoriser leur reprise de pouvoir sur leur vie.

 

S'abonner à notre infolettre