Armes d’épaule: les autochtones veulent leur propre registre

1161481-chef-assemblee-premieres-nations-quebec

L’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL) rejette le projet de loi du gouvernement Couillard sur l’immatriculation des armes à feu. Elle réclame de pouvoir créer son propre registre – ou ses propres registres.Les députés membres de la Commission des institutions de l’Assemblée nationale commenceront à entendre à partir de mercredi divers représentants de la société sur le projet de loi déposé en décembre par le ministre Pierre Moreau et que défend désormais son collègue Martin Coiteux, responsable du ministère de la Sécurité publique depuis le remaniement de la fin janvier.

S'abonner à notre infolettre