BUDGET PROVINCIAL ET VIOLENCE FAITE AUX FEMMES

Montréal, le 25 mars 2022 – La Fédération des maisons pour femmes (FMHF) réagit à l’annonce du budget provincial. Des ajouts de 28 millions par année sur 5 ans dans le réseau des maisons d’hébergement pour femmes ont été annoncés. Bien que ces sommes ne permettent pas de répondre à l’ensemble des besoins, nous saluons les efforts consentis. Un montant de 9.3 millions alloué à la consolidation constitue un levier indéniable afin de rendre davantage de services aux femmes et aux enfants, à la hauteur de leurs besoins, mais ne permet pas de répondre à l’ensemble de leurs besoins de plus en plus complexes. Rappelons que les montants annoncés sont répartis sur plus d’une centaine de maisons à travers la province. La FMHF tient également à saluer l’annonce du considérable investissement de 48,2 millions pour le développement de maisons de 2e étape ainsi que l’annonce d’un montant de 7 millions afin d’aider les organismes qui ont pour mission de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes en est une importante. Rappelons que les maisons ne sont pas que de l’hébergement. Ce sont des ressources 24/7 offrant une multitude de services, dont des activités de sensibilisation au sein de la communauté, des services externes, des services jeunesse, de l’accompagnement et de l’écoute téléphonique. 

Cependant, seulement 2.4 millions sont attribués à la création de nouvelles maisons d’hébergement, ce qui, pour la FMHF, est trop peu. Les 36 maisons d’hébergement membres de la FMHF accueillent chaque année près de 3 000 femmes et 1 500 enfants ont des taux d’occupation avoisine voire dépasse 100%. 

La prise en compte des besoins de logements sociaux est également un enjeu que la FMHF souhaitait voir adressé. Malheureusement, le budget prévu à cet effet est plus que timide. Rappelons que pour prévenir les féminicides et soutenir les femmes violentées, un filet de sécurité doit être érigé. L’accès au logement et les logements sociaux font partie intégrante de ce filet. 

Dans le contexte actuel de changement, la création d’un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale, les maisons d’hébergement vont être appelées à collaborer, d’où l’importance d’avoir un financement adéquat et continu pour consolider nos services, entre autres de concertation et de formation continue des intervenants sociojudiciaires et des corps policiers. 

Il faut maintenir les efforts afin que les maisons d’hébergement puissent remplir leurs différents mandats de façon optimale et efficace. 

 

-30-

 

CONTACT MÉDIA : Elisabeth Viens Brouillard | 514 233 8256 | eviens-brouillard@fede.qc.ca

 

À PROPOS DE LA FMHF :

La FMHF représente 37 maisons d’hébergement au Québec qui hébergent chaque année près  de 3000 femmes et leurs 1500 enfants, victimes de violences conjugale et familiale, de traite, de violences basées sur l’honneur, d’agressions et d’exploitation sexuelles, etc. Elles répondent à plus de 50 000 appels et assurent plus de 175 000 suivis individuels. Elles soutiennent, via leurs services externes, plus de 5000 femmes et enfants. La FMHF représente également plus de 165 unités de deuxième étape dans une vingtaine de maisons, qui accueillent les femmes et leurs enfants pour de l’hébergement à plus long terme assurant ainsi leur sécurité physique et psychologique afin de favoriser leur reprise de pouvoir sur leur vie.