Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Quand violence conjugale rime avec itinérance cachée

17 Mars 2021

Une étude panquébécoise qui vient d'être rendue publique met en lumière les liens entre la violence vécue par bien des femmes dans leur parcours de vie et une forme d'itinérance moins visible et moins connue que l'itinérance de rue. Dans la foulée de ce rapport, des intervenants du milieu communautaire demandent au gouvernement d'agir et d'améliorer le réseau d'hébergement d'urgence et de longue durée pour ces femmes ainsi que d'investir dans le logement social. La situation est d'autant plus urgente, selon eux, que la vulnérabilité des femmes violentées a été grandement accentuée en ce temps de pandémie.

Droits des femmes | Des groupes féministes déçus par leur rencontre avec Charest

17 Mars 2021

Une table de concertation qui réunit plus de 20 groupes et regroupements qui œuvrent à la défense des droits des femmes du Québec fait part mercredi de sa consternation après que ses représentantes aient rencontré la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest. La table de concertation, qui se fait appeler le Groupe des 13, ne s’attend plus au sortir de cette rencontre à ce que le gouvernement du Québec serve une réponse structurante pour mitiger les reculs des conditions de vie des femmes engendrés par la pandémie de COVID-19 lorsque le ministre des Finances, Éric Girard, déposera son prochain budget à l’Assemblée nationale, le 25 mars.

Des groupes de femmes «consternés» par leur rencontre avec la ministre Charest

17 Mars 2021

Dans un communiqué conjoint, la coalition surnommée «le Groupe des Treize» se dit «consternée» par une récente rencontre avec la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, où elle aurait appelé à leur patience.

Femmes déçues par leur rencontre avec la ministre Charest de la Condition féminine

17 Mars 2021

La table de concertation, qui se fait appeler le Groupe des 13, ne s’attend plus au sortir de cette rencontre à ce que le gouvernement du Québec serve une réponse structurante pour mitiger les reculs des conditions de vie des femmes engendrés par la pandémie de COVID-19 lorsque le ministre des Finances, Éric Girard, déposera son prochain budget à l’Assemblée nationale, le 25 mars.

Des « drapeaux rouges » auraient dû être soulevés, dit la coroner

16 Mars 2021

La situation dans laquelle se trouvait la petite Rosalie Gagnon, tuée en avril 2018, aurait dû soulever des « drapeaux rouges » dans l’esprit des intervenantes de la maison d’hébergement où elle résidait avec sa mère, afin de dérouler un filet de sécurité autour de l’enfant de 2 ans, estime la coroner dans son rapport rendu public mardi.

Mort de la petite Rosalie Gagnon: présence de «drapeaux rouges», selon la coroner

16 Mars 2021

 La situation dans laquelle se trouvait la petite Rosalie Gagnon, tuée en avril 2018, aurait dû soulever des «drapeaux rouges» dans l’esprit des intervenantes de la maison d’hébergement où elle résidait avec sa mère, afin de dérouler un filet de sécurité autour de l’enfant de 2 ans, estime la coroner dans son rapport rendu public mardi. La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes se dit entièrement d’accord avec les recommandations «importantes» de Me Kamel.  «Ce n’est rien de nouveau pour nous, a déclaré en entrevue sa directrice générale, Manon Monastesse. C’est déjà ce qui est fait». Elle signale que 30 % des enfants hébergés dans leur réseau — dont ne fait pas partie la Maison Marie-Rollet — sont suivis par la DPJ et qu’aucune tragédie comme celle de Rosalie Gagnon ne s’est jamais produite. 

Décès de la petite Rosalie Gagnon découverte dans un bac à déchets | La coroner blâme sévèrement la maison d’aide où était logée la mère

16 Mars 2021

L’an dernier, la mère de Rosalie Gagnon a été condamnée à la prison à vie pour le meurtre de sa fillette de deux ans. Mais selon la coroner, ce drame aurait pu être évité.  En 2018 à Charlesbourg, lorsque le corps de la petite Rosalie Gagnon, deux ans, a été découvert dans un bac à déchets, poignardée à de nombreuses reprises, toute la province a été choquée par ce drame terrible et a rapidement pointé du doigt sa mère, Audrey Gagnon. 

Montréal donne 240 000$ à un récidiviste de la violence conjugale

10 Mars 2021

Interviewée à ce sujet, Manon Monastesse, directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, comprend qu’il est impossible légalement de bloquer un contrat comme celui-là. « Toutefois, au niveau éthique, pour nous, c’est quelque chose qui n’est pas acceptable, dans le sens qu’on cautionne d’une certaine manière ou qu’on ne tient pas compte d’agissements répréhensibles au niveau éthique et social », dit-elle.

Où est l'argent promis pour les femmes violentées?

10 Mars 2021

Des millions destinés aux maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale dorment toujours dans les coffres de Québec, au moment où François Legault lance aux hommes un percutant appel de sensibilisation après une vague de féminicides. 

(Sur)vivre: le droit le plus fondamental

09 Mars 2021

Il y avait quelque chose de paradoxal dans ce point de presse auquel les représentants de la presse étaient conviés. Alors qu’on soulignait la Journée internationale des droits des femmes, qu’on aurait voulu parler d’égalité, d’équité, de répartition égale des tâches familiales, de la charge mentale ou de la place des femmes en politique et à la tête des grandes entreprises, les trois partis d’opposition à Québec unissaient leurs voix lundi matin pour réclamer davantage de soutien aux ressources pour femmes victimes de violence. Davantage de sous pour permettre à bien des femmes de simplement pouvoir être en sécurité... ou même tout simplement rester en vie. Le droit le plus fondamental de tous.

Karel Picard veut en assurer la continuité

09 Mars 2021

Au début de février, le conseil d’administration de la Maison d’hébergement L’Aquarelle, entérinait la nomination de Karel Picard, au poste de directrice générale. Nous l’avons rencontrée, car la vie de cette Chibougamoise est intimement liée à ce nouveau poste.

Violence envers les femmes: Québec accusé de manquer de leadership

09 Mars 2021

Les femmes victimes de violence conjugale sont de plus en plus nombreuses à se voir refuser l'accès à un hébergement d'urgence faute de place disponible, ce qui fut le cas pour pas moins de 10 000 femmes l'an dernier, a déploré en conférence de presse la présidente de la fédération, Manon Monastesse.

Féminicides: l’alarme sonnée à l’approche de la Journée internationale des femmes

08 Mars 2021

Des statistiques fournies par la Sûreté du Québec démontrent qu’entre 2015 et 2020, entre 5 et 6 femmes sont tuées par un partenaire intime chaque année sur son territoire. Selon la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), 12 québécoises décèdent chaque année dans de tels incidents. La série de cinq décès en cinq semaines a de quoi inquiéter le milieu de la prévention de la violence. «Pour nous, c’est toujours triste, et nous sommes aussi en colère», dit Manon Monastesse, directrice générale de la FMHF. Avant le meurtre des deux femmes à Sainte-Sophie, en particulier, il y avait «des grands drapeaux rouges», dont un suspect qui avait une histoire de violence dans une relation précédente. «Dans 60% des fémicides [liées à une situation de violence conjugale], il y a des indications de dangerosité qui n’avaient pas été évaluées avant le décès de la femme», dit-elle.

Québec accusé de manquer de leadership

08 Mars 2021

Le gouvernement Legault s’est fait accuser lundi, en cette journée internationale des femmes, de manquer de leadership et de sensibilité envers les femmes, en négligeant de s’attaquer véritablement au fléau de la violence conjugale.

Violence envers les femmes : Québec accusé de manquer de leadership

08 Mars 2021

Excédée d'avoir le sentiment de devoir encore et toujours prêcher dans le désert, la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes avait joint sa voix aux trois partis d'opposition pour lancer un cri du cœur au gouvernement en dénonçant son apparente indifférence, qui se traduit par une incapacité toujours plus préoccupante de répondre aux besoins croissants des femmes violentées.

Hébergement pour les femmes: «Le réseau est saturé»

08 Mars 2021

Depuis le début de la pandémie, les maisons d’hébergement pour femmes font face à une augmentation fulgurante des demandes pour des services externes. En cette Journée internationale des droits des femmes, elles lancent « un signal d’alarme » et revendiquent l’aide du gouvernement pour « consolider le réseau » et aider les femmes dont les besoins sont de plus en plus complexes. « Le réseau est saturé, notre taux d’occupation est de 97 % », affirme d’emblée Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, qui tiendra lundi une conférence de presse avec les représentantes des partis d’opposition à Québec pour interpeller le gouvernement sur ces enjeux.

Violence envers les femmes: Québec accusé de manquer de leadership

08 Mars 2021

“Combien vaut la vie de ces femmes violentées?” aux yeux du gouvernement, s’est interrogée Mme Monastesse, préoccupée par le bris de services actuel. Pour ces femmes, “c’est une question de survie”, a plaidé la porte-parole libérale en condition féminine, la députée Isabelle Melançon, en dénonçant l’absence de leadership du gouvernement et de la ministre responsable, Isabelle Charest.

Violence conjugale: de belles paroles, mais peu d’actions, déplore l’opposition

05 Mars 2021

Le premier ministre François Legault n’a pas rempli son engagement de régler rapidement le financement des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violences conjugales, estime la co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé.

Où est l'argent promis pour les femmes violentées?

05 Mars 2021

Des 120 millions sur cinq ans promis par le gouvernement Legault dans son dernier budget, présenté en mars 2020, 24 M$ devaient être versés de façon urgente durant l’année. Or seulement le cinquième de cette somme, soit 5,5 M$, a été reçu jusqu’ici par des maisons d’hébergement, et ce, uniquement sur l’île de Montréal, a indiqué la directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), Manon Monastesse

Violence conjugale: de belles paroles, mais peu d’actions, déplore l’opposition

05 Mars 2021

En novembre dernier, la députée s’était levée au Salon bleu pour demander au premier ministre François Legault pourquoi ces maisons n’avaient toujours pas vu la couleur des 120 M$ sur cinq ans annoncés dans son budget de mars 2020. Mais quatre mois plus tard, à peine 5,5 M$ sur les 24 qui devaient être déboursés d’urgence cette année se sont finalement rendus sur le terrain, a rapporté l’Agence QMI, vendredi. Selon la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, le financement serait toujours bloqué au niveau des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et chez leurs pendants universitaires (CIUSSS).

Pages