Grand prix, violence et exploitation : un site pour les victimes de violence

La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) était fière d’assister au lancement du site internet hebergementfemmes.ca, permettant aux femmes violentées vivant de multiples problématiques sociales et à leurs enfants de trouver rapidement les coordonnées de toutes les maisons d’hébergement au pays. Ce site a été lancé par le Réseau canadien des maisons d’hébergement (RCMHF-CNWSTH), dans la cadre de la quatrième Conférence canadienne sur la violence conjugale qui se tient toute la semaine à Toronto.

Ce nouvel outil doit permettre aux femmes d’échapper plus rapidement à un contexte de violence, allant de la violence conjugale et familiale à la traite internationale à des fins d’exploitation sexuelle, de façon sécuritaire, avec soutien et accompagnement dans toutes leurs démarches.

En cette semaine de grand prix à Montréal, il est important de répéter que la violence et l’exploitation touchent encore plus d’une femme sur trois au Canada, provenant de tous les milieux. Plus de 500 maisons d’hébergement pour femmes et leurs enfants existent sur le territoire canadien, dont plus d’une centaine au Québec parmi lesquelles les 35 maisons membres de la FMHF, et offrent en toute confidentialité des services d’hébergement sécuritaire, d’écoute et de référence, d’accompagnement divers, de formation et de sensibilisation, etc. Il est important de rappeler qu’il n’est pas nécessaire d’être hébergée pour bénéficier des services des maisons.

Les maisons membres de la FMHF ont accueilli en 2014-2015 près de 3 000 femmes et leurs 1 500 enfants et offrent des milliers de services à l’externe. Malgré cela, de nombreuses femmes restent dans des situations intenables faute de connaître les ressources et de pouvoir y accéder facilement. D’autre part, le taux d’occupation des maisons avoisinent généralement (voire dépasse) les 100 %. Elles se voient parfois dans l’obligation de refuser des femmes faute de places au moment de l’appel et de les référer vers d’autres maisons. 

Partagez partager